ESCHATOLOGIE et BIBLE


Les temps de la fin ...


« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles.
Et sur la terre il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire,

au bruit de la mer et des flots,

les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre ;
car les puissances des cieux seront ébranlées. »

(Evangile selon Luc 21.25-26)


Les couleurs de l'Arc-en-ciel

26 décembre 2004 : l'un des plus violents tremblements de terre jamais enregistrés provoque un tsunami (raz-de-marée) ravageant les côtes de l'Indonésie, de la Thaïlande, du Sri Lanka et le sud de l'Inde.

Beaucoup s'en sont ému ... mais d'autres catastrophes ont attiré depuis l'attention ...

Sous l'effet du réchauffement climatique, les cyclones sont plus nombreux, plus violents et durent plus longtemps.

L'augmentation de 0,5 degrés des eaux de surface dans la mer des caraïbes, le golfe du Mexique et dans l'Atlantique Nord, a accru la fréquence des cyclones tropicaux de 40 %, leur durée de 60 % et la vitesse des vents de 15 %.

Les dégâts occasionnés se sont accrus de plus de 50 %.

« ... et sur la terre il y aura de l'angoisse chez les nations qui ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots ... »

Les habitants des zones côtières, même habitués à ces phénomènes, vont les voir s'amplifier, désespérant de reconstruire ce qui serait prochainement détruit de nouveau.

« ... les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra ... »


« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles ... »

Pourquoi imaginer des phénomènes miraculeux ? Le terme grec "semeion" utilisé dans ce verset s'emploie aussi pour désigner des phénomènes non usuels modifiant le cours habituel de la nature.

Le soleil, la lune et les étoiles sont-ils affectés par nos changements climatiques ?

Apparemment, non. Mais leur luminosité apparente a donné des "signes" de faiblesse ...

L'augmentation du taux moyen d’aérosols dans l'atmosphère suite aux émissions liées aux activités humaines a formé un écran qui produit un assombrissement global ou, "obscurcissement planétaire", observé depuis les années 1950 et bien connu des scientifiques. Cet écran n'est-il pas un "signe" ?

Ce phénomène est annoncé depuis 2500 ans en ces termes dans la Bible :

« Le soleil et la lune s'obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat. » (Livre de Joël 3.15)

Cet assombrissement global a eu un effet refroidissant, qui a pu inciter les scientifiques à sous-estimer l’effet de serre résultant de ces mêmes émissions ... effet qui génère un réchauffement climatique maintenant supérieur au refroidissement lié à l'assombrissement.

En fin de compte, il faudra réviser les prévisions à la hausse :

- à l'horizon 2100, augmentation des températures de 8 à 10 degrés (selon Peter Cox) ... au lieu de 4 à 6 degrés comme on continue de l'annoncer,

- élévation du niveau marin de un mètre ... au lieu de 28 à 43 centimètres précédemment envisagés.

Précisons que la fonte totale de toutes les eaux retenues dans les glaciers, le Groenland et l'Antarctique élèverait le niveau marin de près de 80 mètres.

Est-ce l'affaire de plusieurs siècles ?

Ceux qui ne connaîtront pas les cyclones tropicaux mais habitaient de paisibles zones littorales « ... ne sauront que faire au bruit de la mer et des flots ... » qui s'approcheront inexorablement de leur domicile.

Les habitants du littoral vendéen n'en ont-ils pas fait l'expérience au début de 2010 ?

Les couleurs de l'Arc-en-ciel

Les couleurs de l'Arc-en-ciel

« Les puissances des cieux sont ébranlées ... »

Le mot grec "dunamis", traduit ici par "puissances", exprime le pouvoir inhérent, par vertu ou par nature, que toute personne ou toute chose exerce.

Et les "cieux" sont ici la traduction du terme grec "ouranos" qui représente la voûte du ciel et tout ce qui y est visible.

Mais on peut également donner à ce verset un sens spirituel qui transcende la perception physique des phénomènes.

Car "ouranos" évoque aussi l'espace au-delà des cieux visibles, où siègent les choses éternelles, où Dieu demeure avec les autres êtres célestes.

Ainsi, dans notre monde visible, les forces de la nature sont ébranlées ... à l'image de ce qui se passe dans l'univers spirituel.

Pour renforcer ce parallèle entre phénomènes observables et invisibles, précisons que le verbe grec "saleuo", qui est traduit par "ébranler", est conçu comme le résultat d'un mouvement produit par les vents, les orages, ou les vagues.

Selon la Bible, ces mouvements trouvent leur origine dans l'espace céleste :

« De Sion, l'Eternel rugit, de Jérusalem il fait entendre sa voix : les cieux et la terre sont ébranlés. »
(Livre de Joël 3.16)

La Bible nous annonce ce qui arrivera sur Terre mais aussi combien nous devons être prudents dans notre approche des phénomènes observés ou interprétés ... préférons les hypothèses aux théories !

Il est recommandé par l'apôtre Paul de « ne pas vous laisser ébranler subitement dans vos pensées, et ni par quelque esprit, ni par quelque parole, ni par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour de Christ était proche.

Que personne ne vous trompe en aucune manière ; car ce jour-là ne viendra pas que l’apostasie soit arrivée d’abord, et que l'homme de péché soit révélé, le fils de la perdition ... » (2 Thessaloniciens 2.2-3)

Le temps de l'apostasie

Encore du grec : "apostasia", peu employé, ce terme traduit le fait de s'éloigner, de déserter, abandonner, abjurer, renier dans le but d'inverser ou de renverser.

C'est un cousin de "apostasion" qui signifie "divorce".

Le divorce entre le Créateur et Ses créatures n'est pas nouveau puisqu'il fut inauguré par la chute d'Adam et Eve.

Face à l'apostasie, Dieu a fréquemment manifesté Sa volonté de renouer les liens avec Son peuple.

« Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi ... » (Amos 4.11)

L'apostasie est anoncée par Paul comme un préalable au "jour de Christ", lors du retour du Seigneur.

Elle est associée à la manifestation du "fils de la perdition".

Paul le définit en ces termes :

« l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. » (2 Thessaloniciens 2.4)

Faut-il envisager une présence physique de ce fils de Satan dans un temple reconstruit à Jérusalem ... ou une infiltration beaucoup moins apparente au sein même de l'Eglise ?

Les couleurs de l'Arc-en-ciel

Les couleurs de l'Arc-en-ciel

Le temple du Saint-Esprit

Qu'est-ce que le temple de Dieu depuis la destruction de celui de Jérusalem ?

Le sanctuaire, "Lieu Saint" et "Saint des Saints", a t-il une raison d'être depuis que l'Esprit Saint est descendu parmi les croyants ?

Le nouveau sanctuaire, depuis l'effusion du Saint-Esprit un jour de Pentecôte, n'est-ce pas l'Eglise, assemblée des croyants, puisque Eglise vient de "ekklesia" qui signifie "assemblée" ?

« Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous ... ? » écrivait l'apôtre Paul à l'attention des chrétiens de Corinthe (1 Corinthiens 6.19).

De ce fait, ne devons-nous pas chercher la présence du "fils de la perdition" dans les dérives du comportement humain ... en particulier chez les chrétiens puisque l'apostasie est un reniement ?

Jésus s'interrogeait à juste titre en ces termes : « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18.8)

Et Paul confirme à ce sujet : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.

Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. » (2 Timothée 3.1-5)

Les temps de la fin ...

« Les temps de la fin », tels que le prophète Daniel nous les annonce dans l'Ancien Testament, ont suffisamment fait l'objet d'analyses pour ne pas en ajouter ici.

Bon nombre de chrétiens perçoivent l'imminence du retour du Seigneur.

D'autres, parfois les mêmes, prophétisent sur un réveil de l'Eglise, ici où là.

Ceci peut être compris comme une période d'expansion de la foi ... ce qui semble peu compatible avec l'époque de l'avènement du Seigneur qui sera contemporaine d'une régression de la foi selon la Bible.

Cette régression reflète un divorce, "apostasion", entre une partie de l'Eglise, qui est l'épouse, et l'Agneau de Dieu, qui est l'époux.

Toutefois, une partie de l'Eglise continue à se préparer pour le retour de l'Agneau ...

« Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur.

Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. » (Apocalypse 19.7-8)

Cette préparation devrait se traduire par des "œuvres justes".

Les chrétiens qui croient à un retour prochain du Seigneur ne devraient-ils pas mettre les bouchées doubles dans ce domaine ?

Car au Jour du Seigneur :

« Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. » (Jacques 2.26)

Les couleurs de l'Arc-en-ciel

< < < Retour au menu < < < > > > Page suivante > > > L'enlèvement de l'Eglise