ESCHATOLOGIE et BIBLE


L'enlèvement de l'Eglise ...

« Car le Seigneur lui-même au signal donné, à la voix de l'archange et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel et les morts en Christ se relèveront d'abord.

Ensuite, ceux qui seront restés en vie, seront enlevés avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons avec le Seigneur pour toujours. »

(1 Thessaloniciens 4.16-17)


Les couleurs de l'Arc-en-ciel

1. Est-ce pour bientôt ?

Déjà, du temps de Paul, ses contemporains espéraient connaître de leur vivant ce merveilleux voyage.

Ils se disaient : "Nous, les vivants, les croyants, nous serons bientôt enlevés à la rencontre du Seigneur."

Et les autres alors ?

Jean a donné la réponse dans le livre de l'Apocalypse au chapitre 20 (versets 4 & 5) :

« Ils revinrent à la vie et ils régnèrent avec le Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent pas à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. »

Seulement voilà, 19 siècles se sont écoulés et toujours pas de première résurrection ... et à plus forte raison de seconde résurrection, préalable au jugement dernier, et décrite comme suit :

« La mer restitua ses morts, et la mort et l'Hadès restituèrent leurs morts, et tous furent jugés selon leurs œuvres. » (Apocalypse 21.13)

Aussi la thèse de l'enlèvement lié à la première résurrection ne préoccupe guère qu'une minorité de croyants qui espèrent la connaître alors qu'ils seront encore vivants.

C'est ainsi que l'on voit régulièrement fleurir des "prophéties" sur le prochain retour du Seigneur avec enlèvement à la clef !

Le train de la résurrection et de l'enlèvement devait passer, paraît-il, au mois de septembre 2015 ... mais les faux-prophètes sont toujours là !

Ce qui ne cesse de passer, par contre, ce sont les moqueries de ceux qui prennent plaisir à déconsidérer la foi chrétienne en rebondissant sur ces "prophéties" qui ne s'accomplissent jamais.

Et pourtant, pour comprendre quand cela doit se produire, ne serait-il pas plus simple de s'en tenir à la Bible ?


2. Le préalable incontournable :

« Cette bonne nouvelle du Royaume sera proclamée dans l'ensemble du monde habité, en témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » (Matthieu 24.14)

« Car il faut d'abord que l'Evangile soit proclamé à toutes les nations. » (Marc 13.10)

A ce jour, l'Evangile est-il proclamé "à toutes les nations" ?

Que faut-il entendre par "nation" ?

Le terme grec employé par Matthieu et Marc peut se traduire par nation, race, peuple ou tribu.

Il ne s'agit pas de territoires délimités par des frontières mais de l'ensemble du "monde habité".

Est-ce le cas actuellement même si les peuplades les plus isolées ont été rencontrées au siècle dernier ?

Non, bien sûr, car les explorateurs des temps modernes n'ont pas le souci des missionnaires qui ont évangélisé le monde au péril de leur vie.

Sans compter les territoires où l'usage de la Bible est strictement prohibé ... et ceux qui pratiquent une langue dans laquelle la Bible n'a pas été traduite.

Plus de 7 milliards d'êtres humains partagent 6900 langues et 460 millions de personnes étaient, à la fin 2014, privées de tout accès aux Ecritures.

Certes, le processus d'évangélisation par les traductions s'est développé ces dernières décennies et Internet y contribue largement.

Mais non, la condition préalable au retour du Seigneur à laquelle Jésus fait référence en Matthieu et Marc n'est pas accomplie.

Les couleurs de l'Arc-en-ciel


Les couleurs de l'Arc-en-ciel

3. Puis-je espérer le connaître de mon vivant ?

Il y a une vingtaine d'années, un site ayant en charge le suivi des traductions et son développement se donnait jusqu'en l'an 2150 pour achever sa mission.

Constatant l'accélération du processus, l'évaluation a été revue à la baisse d'une façon très optimiste : objectif 2030 !

Puis, il a semblé préférable de ne plus afficher ce type de données.

Il est vrai que 2030, ça laisse rêveur : 2000 ans après l'enlèvement du Seigneur !

Qu'est-ce que 2000 ans pour l'Eternel-Dieu, sachant que « devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. » (2 Pierre 3.8)

Et si 2000 ans valent 2 jours, alors le prophète Osée mérite toute notre attention :

« Au bout de deux jours, il nous aura rendu la vie, au troisième jour il nous aura relevés et nous vivrons en sa présence. » (Osée 6.2)

Et Jean enchaîne en ces termes à propos de cette troisième journée de mille ans :

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection. Sur eux, la seconde mort n'a aucun pouvoir, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ et ils règneront avec Lui pendant mille ans. » (Apocalypse 20.6)


4. Une résurrection tant espérée !

Ceux qui sont morts en Christ, ou pour Christ, ne connaîtront pas la seconde mort : la vie éternelle les attend !

Mais Jésus nous a prévenu : ce sera dur, très dur !

« Vous serez haïs de tous à cause de mon nom. Mais celui qui tiendra bon jusqu'à la fin sera sauvé ! » (Marc 13.13)

Cet avertisement est répété dans de nombreux passages bibliques : la vie chrétienne n'a jamais été de tout repos pour ceux qui choisissent de s'investir sans compromission.

« Celui qui restera ferme jusqu’à la fin, lui sera sauvé. » (Matthieu 24.13)

Sauvé !

Certains diront : "Mais moi, je suis déjà sauvé par le sacrifice de Jésus à la croix. Il est mort pour moi !"

Et l'apôtre Paul vous répondra :

« C'est en espérance que nous avons été sauvés. » (Romains 8.24)

Notre salut n'est pas figé dans le passé de notre conversion, il est présent et en devenir, il se cultive pour porter du fruit et nous conduire jusqu'au bout des épreuves :

« Vous serez affligés dans ce monde, mais soyez sans crainte, j'ai vaincu le monde ! » (Jean 16.33)

Jusqu'à quel point serons-nous affligés et soumis aux épreuves du diable, notre adversaire ?

Devrons-nous connaître "la grande tribulation" annoncée dans les Ecritures ?

Les couleurs de l'Arc-en-ciel


Les couleurs de l'Arc-en-ciel

5. La grande tribulation

De quoi s'agit-il ?

Le Livre de l'Apocalypse fait état d'une avalanche de maux et de catastrophes qui vont s'abattre sur l'humanité.

Parmi les visions de l'apôtre Jean, figurent des gens vêtus de robes blanches dont il est dit :

« Ce sont ceux qui viennent de la grande épreuve, et ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. » (Apocalypse 7.14)

Ces hommes, ces femmes ont souffert. Maltraités, torturés, massacrés au nom de Jésus.

Ont-ils tous vécu cela à la même époque ? Est-ce une époque à venir ? A moins qu'il s'agisse de tous les martyrs chrétiens qui se sont succédés de siècle en siècle ?

Non, selon la Bible, l'épreuve finale reste à venir.

« En effet il y aura alors une grande détresse, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu'à présent. » (Matthieu 24.21)

La "grande tribulation", grande détresse ou grande épreuve n'appartient pas au passé.

Et l'inquiétude est là. Elle ne cesse de grandir parmi les chrétiens avec la crise économique mondiale qui s'amplifie.

A ceci s'ajoutent des injustices croissantes, la violence, les menaces de guerres, les persécutions ...

« Vous allez entendre parler de guerres et de bruits de guerres. Veillez à ne pas vous effrayer, car il faut que cela arrive, mais ce ne sera pas encore la fin. Car on se dressera nation contre nation et royaume contre royaume. En divers lieux, il y aura des famines et des séismes. Ce sont là le commencement des douleurs de l'enfantement. Alors vous serez livrés à l'oppression, ils vous tueront et vous serez haïs par tous les païens à cause de mon nom. » (Matthieu 24.6-9)

Cette "crise" aura son temps. Sept ans selon les interpétations bibliques du Livre de Daniel (9.27) et de l'Apocalypse (chapitre 13).

Quoi qu'il en soit, un temps limité par la volonté de Dieu.

« Et si ces jours-là n'étaient abrégés, aucune chair ne serait épargnée. Mais à cause des élus, ces jours seront abrégés. » (Matthieu 24.22)

Le temps de la tribulation sera abrégé, mais le peuple de Dieu, ses élus, devront la traverser : face à l'épreuve, il faudra persévérer !


6. Qui est le peuple de Dieu ?

Soucieux d'échapper à cette épreuve, certains théologiens considèrent que les "élus" qui subiront la grande tribulation ce sont les Juifs, tout comme le reste du monde.

Une fois de plus, les juifs devraient subir la colère de Dieu ?

N'ont-ils pas subi, y compris de la part de pseudo-chrétiens, toutes les horreurs que l'homme est capable d'imaginer sous l'emprise de Satan ?

Les "bons chrétiens", pour leur part, échapperaient à cette épreuve et seraient enlevés avant la tribulation.

Cette position est défendue par les adeptes du "dispensationalisme".

La théologie de la dispensation explique qu’il y a deux peuples de Dieu distincts : Israël et l’Eglise.

L'Eglise serait pour sa part destinée à être enlevée AVANT la grande tribulation.

J'ai l'impression d'entendre une voix me dire : "Prenez vos places et installez-vous pour le spectacle !"

Une telle position est-elle compatible avec les enseignements de Jésus ?

« Celui qui restera ferme jusqu’à la fin, lui sera sauvé. » (Matthieu 24.13)

Est-ce à ceux qui seraient paisiblement restés à l'abri de la tourmente que le Royaume de Dieu est promis où à ceux qui auront résisté ?

« Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main.

Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. » (Apocalypse 20.4-5)


Ainsi, cette première résurrection, celle de l'Eglise, se réalise selon le livre de l'Apocalypse APRES le déroulement de toutes les épreuves de la tribulation et non AVANT !

Les couleurs de l'Arc-en-ciel


Les couleurs de l'Arc-en-ciel

7. Choisir son camp ...

C'est ainsi : je réfute les thèses des "pré-tribulationnistes" qui espèrent être enlevés avant l'épreuve ultime.

J'ai toujours admiré les martyrs, les résistants ... sans savoir pour autant si je serai capable d'être à la hauteur.

Peut-être vais-je succomber ?

Mais si, avant même le commencement de l'épreuve, je choisis de capituler, il est sûr que je me soumettrai à l'Adversaire le moment venu.

Je comprends que beaucoup ne réagissent pas ainsi. L'histoire nous démontre combien la majorité se réfugie le plus souvent dans des positions peu risquées en attendant des jours meilleurs.

Combien ont résisté de 1940 à 1944 en France ?

Une minorité.

Combien se sont soumis à la loi du silence ?

Une large majorité.

Et une autre minorité rejoignait la collaboration active avec les nazis et leurs alliés pétainistes.

Soyons lucides, lorsque la "bête" s'imposera, sous quelque forme, à la tête de ce monde, une énorme majorité s'inclinera.

Et puisque j'ai réfuté la thèse de l'Enlèvement avant la tribulation, il faudra bien que je choisisse mon camp en restant sur Terre.

J'ai choisi le camp de Jésus !

< < < Retour au menu < < < > > > Page suivante > > > La prophétie des papes